Menu

La métacognition

 

Chez les humains, la métacognition, appelée également la théorie de l’esprit, commence à s’activer entre l’âge de trois et quatre ans. On parle d’activation car il s’agit d’une capacité qui se trouve dès la naissance, mais qui est mise en œuvre par une certaine stimulation appropriée à cet égard. Une fois que le stade du nourrisson est terminé, la personne utilise constamment la métacognition, même inconsciemment.

Lorsque la métacognition n’est pas développée, différentes pathologies peuvent apparaître. Certaines personnes croient que l’autisme est causé par un problème de la théorie de l’esprit.

De nombreux spécialistes ont défini ce concept, parmi lesquels Yael Abramovicz Rosenblatt qui a exprimé que la métacognition est la façon dont les gens apprennent à raisonner et à appliquer la pensée à la façon d’agir et d’apprendre de l’environnement, pour laquelle la réflexion constante est utilisée, pour assurer une bonne exécution des désirs ou des pensées.

Du point de vue du constructivisme – [théorie de l’apprentissage développée, entre autres, par Piaget] – nous pouvons dire que le cerveau n’est pas considéré comme un simple récepteur d’informations, mais qu’il est construit sur l’expérience et la connaissance, et ordonne l’information.

Autrement dit, l’apprentissage est lié exclusivement à la personne et à son histoire, de sorte que l’apprentissage qu’elle développe sera fortement influencé par ses expériences et la façon dont elle comprend et interprète les connaissances.

Utilisant les compétences de chaque élève pour apprendre et comprendre leur environnement, un programme d’apprentissage est proposé qui s’adapte à eux, en tire profit et collabore avec une éducation plus efficace. Il est basé sur les habiletés, les compétences et les émotions que l’élève doit acquérir pour acquérir les connaissances de la meilleure façon possible. Nous pouvons dire que finalement, grâce à la métacognition, nous pouvons comprendre et autoréguler notre apprentissage, planifier la façon dont nous apprendrons et évaluerons nos actions dans cette situation d’apprentissage. Ainsi, nous pourrions définir la métacognition avec trois concepts liés à la connaissance: la conscience, le contrôle et la nature.